Recherche avancée:

Recherche par Faculté  
     
Domaine  
     
Année de création  
     
Mots clefs  
     
< Recherche avancée >
Ordonner par
Directeur Domaine Faculté
Intitulé Acronyme Année
Ordre
Ascendant Descendant





SYSTèMES D'INFORMATION EN SANTé - LABSIS
HEROUAL Nabila
LABSIS Année de création: 2002
Tél: 05 59 04 65 90
fax: 041 34 06 04
E-mail: labsis@univ-oran1.dz
Agrément: du 28 Mai 2002 // N°60 du 05 Février 2015

Equipe 1 : Déterminants de santé
[HOUTI Leila  e-mail: leilahouti@yahoo.fr ]
Description: Il existe des liens étroits entre les facteurs socio-économiques, ou les politiques publiques, et la santé. Les déterminants sociaux de la santé sont les circonstances dans lesquelles les individus naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent, ainsi que les systèmes mis en place pour faire face à la maladie. Les déterminants sociaux de la santé sont l'une des principales causes des inégalités en santé, c'est à dire des écarts injustes et importants que l'on enregistre au sein d'une même population.Ces circonstances qui reflètent des choix politiques, dépendent de la répartition des ressources à tous les niveaux. Le manque de données sur le contexte socio-économique et environnemental des populations est important. Il devient donc nécessaire d’élaborer des indicateurs objectifs qui permettent de surveiller les déterminants de la santé, afin de promouvoir des programmes prioritaires de santé publique et des actions sur les déterminants sociaux de la santé en vue d’en réduire les inégalités, selon les principes de meilleure gouvernance et de « santé pour tous ».
Les membres Grade Structure de
Rattachement
HAMEDI Malika MAB Univ. Oran1
HOUTI Leilla PR Univ. Oran1
KHELIL Amel MCA Univ. Oran1
KHELIL Amina leila MAA Univ. Oran1
LAGUER Souad MAB CRASC
RAHOU Yamina MCB CRASC

Equipe 2 : Mortalité
[HEROUAL Nabila  e-mail: heroual@gmail.com ]
Description: Les statistiques de mortalité sont largement utilisées comme indicateur de l’état de santé d’une population. Elles constituent un indicateur à la fois des facteurs de risque menaçant la santé et du fonctionnement du système de soins. En Algérie, le système d’information sur les causes de décès mis en place depuis plusieurs années en milieu hospitalier reste très pauvre. Les informations recueillies à la base sont loin d’être complètes, et l’exploitation qui en est faite n’est que très partielle tant du coté de l’Office National de la Statistique (ONS), chargé de la statistique des décès que celui de l'Institut National de Santé Publique (INSP), chargé de la statistique des causes de décès. Le rapport établi par l’INSP en 2004 montre la difficulté d’identifier les réelles causes de décès par wilaya et à l‘échelle nationale, probablement lié au manque d’information des praticiens « premiers acteurs concernés » sur l’utilité de l’identification exacte de la cause médicale de décès. Le but de la recherche se situe au niveau de l’exploitation du système actuel d’enregistrement des causes de décès en milieu hospitalier et va contribuer à l'amélioration de la qualité de ce système d'information sur la mortalité.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
AMEZIANE Nadia MCB Univ. Oran1
BELARBI Nawel MAB Univ. Oran1
BOUCHETARA Assia MCB Univ. Oran1
HEROUAL Nabila PR Univ. Oran1
ZEROUGA Halima MCA Univ. Oran1

Equipe 3 : Profil épidémiologique, clinique et thérapeutique des cancers
[SEGHIER Fatma  e-mail: seghierfatma@yahoo.fr ]
Description: Dans le monde, on a dénombré 14,1 millions de nouveaux cas durant l’année 2012 avec 8,2 millions de décès déclarés dans la même année, l’Organisation Mondiale de la Santé prévoit que ces chiffres pourraient doubler d’ici 2030 En Algérie, cette tendance se con¬firme, actuellement on comptabilise environ 45 000 nouveaux cas de cancer par an, avec 24 000 décès. Ce chiffre s’explique par le caractère particulièrement accéléré de la transition démographique et épidémiologique dans notre pays et d’un développement socio-économique très rapide traduisant une profonde mutation des modes. Le nombre de nouveaux cas de cancers devraient augmenter les prochaines années Environ 30% des décès par cancers sont liés à des facteurs de risque comportementaux et alimentaires Parmi les localisations cancéreuses les plus fréquentes chez la femme est le cancer du sein et le cancer du poumon chez l’homme, le cancer bronchique à lui seul représente environ 15% des cancers masculins, l’âge moyen pour tous les cancers est de 54 ans. Cet âge est bas comparé à l’âge médian des cancers dans les pays développés 62 ans en moyenne, tout en sachant qu’en Algérie le diagnostic des cancers se fait souvent aux stades tardifs avec pour conséquences des thérapeutiques lourdes et longues et un pronostic médiocre. L’objectif de l’équipe de recherche est de mieux connaitre le profil épidémiologique, clinique et thérapeutique des patients suivis aux services d’oncologie médicale dans deux zones différentes (ouest et centre du pays).
Les membres Grade Structure de
Rattachement
AHED MESSAOUD Malika MAB Univ. Blida1
KAID Malika MAA Univ. Oran1
KEHLI Hakima MAA Univ. Oran1
MEGAIZ Ahlem MAA Univ. Oran1
MOUSSEI Assia MAB Univ. Blida1
SEGHIER Fatma PR Univ. Blida1

Equipe 4 : Maladies chroniques
[SEGHIER Fatma  e-mail: seghierfatma@yahoo.fr ]
Description: En Algérie, comme dans le monde, les maladies chroniques devraient être à l’origine de 69 % des décès en 2030, contre 59 % en 2002, etdont la moitié survient avant l’âge de 70 ans. Ces maladies représentent un défi pour les systèmes de santé et les sociétés. Leur évolution et leurs conséquences restent largement tributaires de l'accès des patients à une information et à une prise en charge adaptée. Le suivi épidémiologique des maladies chroniques en termes d’incidence, prévalence, facteurs de risque, complications et qualité de vie, est fondamental. De multiples sources d’information sont susceptibles d’apporter des données en matière d’épidémiologie des maladies chroniques. Cependant, ces sources sont éparses, et souvent sans lien les unes avec les autres. Afin de mieux connaître les besoins pour la prévention et la prise en charge de ces malades, il est nécessaire de promouvoir les études épidémiologiques,consolider les données existantes et développer les connaissances sur les conséquences des maladies chroniques sur la qualité de vie.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
ABBOU Omar MCA Univ. Oran
SAKOUHI MOUNIA Mounia MAA Univ. Sidi Bel Abbes
SEDDIKI Fairouz MAB Univ. Oran

Equipe 5 : Épidémiologie des maladies cardiovasculaires et neuropsychiatriques
[MEDIENE-BENCHEKOR Sounnia  e-mail: s_mediene@yahoo.fr ]
Description: "Les pathologies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires ou les maladies neuropsychiatriques sont fréquentes et en constante augmentation en Algérie. Les facteurs de risque de ces pathologies, qu’ils soient environnementaux ou génétiques ont largement été étudiés et identifiés et leur prévalence en Algérie est maintenant connue. Il s’agit désormais d’établir des stratégies de prévention adaptées afin de réduire les comportements à risque qui conduisent à la survenue de ces pathologies. La voix choisit par la présente équipe en matière de prévention se fixe pour objectif d’accompagner les individus dans une réflexion critique et spécifique de leur situation : il s’agit de l’éducation pour la santé. En d’autres termes l’éducation pour la santé a pour but que chaque citoyen acquière, grâce à des programme adaptés que nous souhaitons mettre en place, les compétences et les moyens lui permettant de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celle de la collectivité."
Les membres Grade Structure de
Rattachement
CHENTOUF Amina MCB Univ. Oran1
DAHDOUH Aicha MCA Univ. Oran1
GOURINE Mouna MCB Univ. Oran1
MEDIENE-BENCHEKOR Sounnia PR Univ. Oran1



Tuesday. 21/09/2021 04:09:09



l'Equipe de l'annuaire:
Réalisation & Développement
Pr. Senouber Abdelmadjid  Vice-recteur
Pr. SAÏDI Djamel Professeur en Biologie (ex: Vice-Recteur)
BENSAFI Imane  
GOUTAÏ Nadir