Recherche avancée:

Recherche par Faculté  
     
Domaine  
     
Année de création  
     
Mots clefs  
     
< Recherche avancée >
Ordonner par
Directeur Domaine Faculté
Intitulé Acronyme Année
Ordre
Ascendant Descendant





LABORATOIRE RéSEAU DE SURVEILLANCE ENVIRONNEMENTALE - LRSE
BOUTIBA Zitouni
Année de création: 2000
Tél: 0770164870
fax: (00 213) 041581931
E-mail: boutiba.zitouni@univ-oran1.dz
Agrément: N° 88 du 25 Juillet 2000 // N°62 du 05 Février 2015

Equipe 1 : GEO-SCIENCES MARINES
[BOUTIBA Zitouni  e-mail: zitouniboutiba@yahoo.fr ]
Description: La thématique de l 'Equipe1 GEOSIMAR concerne l'étude du fonctionnement des écosystèmes littoraux (espèces et espaces), leur dynamique évolutive (distribution géographique, occupation habitats,...), leurs réponses aux changements globaux d’origine naturelle et anthropique, la diversité du monde marin (Phyto et Zooplancton, Necton), son potentiel en matière de santé humaine, mais aussi de services environnementaux, les interactions entre les organismes, en s’appuyant sur des organismes modèles (animaux et végétaux, eucaryotes et procaryotes) pour étudier les mécanismes de leur développement et de leur évolution, leurs stratégies adaptatives. La biologie fondamentale a toute sa place dans cette thématiquede recherche innovante, car elle nécessite un accès privilégié aux organismes marins et à l’expérimentation sur le vivant.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
ADDA HANIFI Malika Mag. Univ. Oran
AIT MOHAMED Lidia Dr. Univ. Oran1
BEHADADA Yasmine Dr. Univ. Oran1
BELGUERMI Ahmed MAA Univ. Oran
BENALI Imène MAB Univ. Oran
BENAMAR Narjess MCB Univ. Oran
BENZAOUI Yacine Dr. Univ. Oran1
BORSALI Sofia MAA Univ. Oran
BOUDJELLAL Ferhat MAA Univ. Jijel
BOUHADIBA Sultana MAA Univ. Oran1
BOUKHLIF Linda MAA Univ. Oran
BOUTIBA Zitouni PR Univ. Oran Publications Theses
GHERRAS Hamida MAB Univ. Oran
HEBBAR Chafika MAA Univ. Oran Publications
MESHOUB Hadj MAA Univ. Oran1

Equipe 2 : BIOSURVEILLANCE MARINE LITTORALE
[BOUDERBALA Mohammed  e-mail: bouderbalamoh@yahoo.fr ]
Description: L'équipe 2 BIOMARL s'intéresse à l' évaluation des niveaux et des tendances des contaminants chimiques et des paramètres généraux de la qualité du milieu marin dans l’eau et la matière vivante, le long du littoral occidental. Trois grands volets structurant ce vaste pramme de l'équipe 2: *Paramètres généraux de qualité : mesures dans l’eau marines. *Contaminants chimiques : mesures dans l’organisme marin. • Mise en évidence de l’évolution de la contamination du milieu marin côtier par l’utilisation des bio indicateurs (moules, oursins, crustacés, poissons, dauphins). L'équipe BIOMARL aborde dans ses investigations expérimentales le Contrôle da la salubrité des produits de la pêche (oursins, mollusques, crustacés, poissons) qui peuvent être porteurs des substances toxiques pour le consommateur final, à savoir l’homme, ainsi que et l'impact des activités anthropogéniquessur le peuplement de cétacés du bassin algérien . L'équipe 2 valorisation les résultats de recherche otenus dans le cadre des programmes de biosurveillence de la pollution en Méditerranée (Programme MED POL III, MAMA, BEEP) et participe aux exercices d’intercalibration des techniques d’évaluations des impacts de la pollution sur les organismes marins en Méditerranée dans le cadre du programme MED POL III (Plan d’Action pour la Méditerranée –PAM , Programme des Nations Unis pour l’Environnement –PNUE).
Les membres Grade Structure de
Rattachement
BELHOUCINE Fatima MAA Univ. Oran Publications
BENAISSA Nourredine MCB Univ. Oran Publications
BENKRAMA Hadjer Dr. Univ. Oran1
BOUDERBALA Mohamed PR Univ. Oran Publications Theses
BOUSLAH Yahia Dr. Univ. Oran1
BOUZIANI Latéfa Dr. Univ. Oran1
EL HADJ Zoubida MAA Univ. Oran
LARBI-DOUKARA Kamel MCB Univ. Blida1
SELLAOUI Naima Mag. Univ. Oran
TERKMANI Fayçal Dr. Univ. Oran1

Equipe 3 : GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES
[BENSAHLA Lotfi  e-mail: btlotfi77@hotmail.fr ]
Description: L’équipe 3 GHERESHAL du LRSE œuvre à travers ce vaste programme pour le développement équilibré de la filière halieutique en : -Contribuant à la gestion des pêches et à son évolution. -Améliorant la connaissance des écosystèmes comprenant les espèces exploitées (Mollusques, Crustacés & Poissons). -Favorisant la mise en place d’une gestion intégrée de la zone littorale. -Contribuant à l’étude socio-économique de la pêche. -Approfondissant les connaissances sur les espèces démersales et pélgiques et en développant des types de pêche spécifique. -Intégrant les activités halieutiques dans l’aménagement et la gestion de la bande côtière dans sa globalité. -Prenant en compte la dimension socio-économique dans une approche globale du développement des Sciences halieutiques. • Objectif: développement durable des activités de pêche avec le souci de préservation de l’environnement marin et la gestion des ressources halieutiques en Algérie.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
BEKRATTOU Djamel Dr. Univ. Oran1
BENINA Rachid Dr. Univ. Oran1
BENKABOUCHE Ikram MAA Univ. Oran
BENSAHLA Lotfi MCA Univ. Oran
KHERRAZ Ali MAA Univ. Mosta Publications
KHERRAZ Amel Dr. Univ. Oran1
MAHDI Hadjer Dr. Univ. Oran1
TALEB BENDIAB Ahlem Mag. Univ. Oran

Equipe 4 : MICROBIOLOGIE MARINE
[MATALLAH Amaria  e-mail: amariamatallah@hotmail.com ]
Description: Le programme de recherche de l'équipe 4 MICROMAR consiste à évaluer la présence et l’impact de la contamination microbiologique (bactériologique et fongique) dans l’eau de mer, les sédiments et les fruits de mer (en tant que modèles animaux expérimentaux) le long du littoral occident algérien. Dans cette optique, il serait donc intéressant: -dans le volet peuplement fongique, d’entreprendre dans un premier temps, un premier inventaire des espèces fongiques des eaux marines littorales dans les zones ciblées dont le principal .but est de déterminer l’image de la biodiversité fongique marine, par la recherche systématique des champignons microscopiques présents dans les compartiments eau, sédiments et organismes mains dans des sites sensibles prévus pour l’implantation de projets d’aquaculture. L’intérêt aussi porte sur la microfonge isolées des différentes matrices le long de la cote ouest algérienne pour étudier le pouvoir de biodégrader les hydrocarbures ou d’assimiler différents métaux lourds. -dans un deuxième temps, le lancement d’une étude analytique approfondie sur la menace écologique que représente la flore fongique supposée toxique pour ces ressources biologiques, aux projets d’implantation de fermes aquacoles côtières, et par voie de conséquence à la santé publique en collaboration avec l’équipe d’Epidémiologie du CHU d’Oran. --dans le volet peuplement bactériologique: **Partie 1 ""dommages"": La recherche des germes bactériens pathogènes dans des échantillons d’eau, de sédiments de sable et dans des organismes marins à partir des sites choisis le long du littoral algérien dont le but d’évaluer l’importance de cette biodiversité bactérienne et de déterminer la véritable menace qu’ils représentent vis-à-vis des sites de baignade et de loisirs et également mesurer l’impact significativement négatif sur les fruits de mer consommés par l’Homme afin d’en évaluer la menace sur sa santé! **Partie 2 ""bienfaits"": les premiers objectifs à atteindre à travers ce programme se résument à: -identification des bactéries lactiques à partir de différents organismes aquatiques (poissons, pélagiques, benthiques et d’aquaculture) par l'étude des caractères morphologiques, physiologiques et biochimiques. -sélection des souches les plus performantes qui peuvent être utilisés comme probiotiques en alimentation piscicoles par les testes technologiques. -sélection des souches qui peuvent être utilisés dans la conservation des produits de la mer comme la crevette. -isolement et identification de bactéries hydrocarbonoclastes isolées la côte oranaise. Ce projet de grande envergure tend vers un seul et unique objectif : le souci majeur d’éviter que les eaux marines côtières ne s’empoisonnent suite aux multiples rejets nocifs générés par les nombreuses activités anthropiques et de faire le maximum d’efforts dans le sens d’éviter que les écosystèmes marins ne se dégradent causant des dommages aux ressources biologiques, risque pour la santé humaine, altération de la qualité d’utilisation de l’eau de mer et la réduction des agréments et de loisirs. Le résultat final auquel nous voulant arriver en œuvrant à la bonne exécution de ce grand programme de recherche est: la mise en place (en urgence ?) d’un Réseau National de Contrôle Sanitaire de l’Eau de Mer, des Produits Marins destinés à la consommation, et plus particulièrement dans les secteurs à h
Les membres Grade Structure de
Rattachement
AYAD Farah Dr. Univ. Oran1
BENMESSAOUD Najet Mag. Univ. Oran
BOUDAOUD-TABET AOUL Sihem Dr. Univ. Oran1
KHELIL Fatima zohra MAA Univ. Oran
KHERRAZ Djazia MCB Univ. Oran1
MATALLAH Amaria MCA Univ. Oran Publications Theses
MESSAOUD Naïma Dr. Univ. Oran1
SAHNOUNI Fatma MAA Univ. Oran Publications
TERBECHE Moufida MAA Univ. Oran

Equipe 5 : PARASITOLOGIE MARINE
[MARZOUG Dounia  e-mail: d_merzoug@hotmail.com ]
Description: L'equipe 5 PARASITMAR s'occupe de la Parasitologie marine en s'intéressant à l'étude des parasites, de leurs hôtes et de leurs interactions mutuelles. En tant que discipline biologique, les enjeux de la parasitologie ne sont pas tant déterminés par l'organisme ou l'environnement en question, mais par les modes de vie et les interactions durables entre parasites et leurs hôtes (si elles n'étaient pas durables, l’hôte ou le parasite disparaitrait). Elle est donc à la croisée d'autres disciplines telles que la biologie cellulaire, la bio-informatique, la biologie moléculaire, l'immunologie, la génétique et l'écologie, l'écoépidémiologie. Le parasitisme est le plus commun des modes de vie sur cette planète, impliquant des représentants des principaux taxons, depuis les plus simples organismes unicellulaires à des vertébrés complexes. Chaque espèce est potentiellement victime de plusieurs parasites et de nombreux parasites peuvent eux-mêmes être parasités. En conséquence, le nombre d'espèces parasites excède grandement le nombre d'espèces « autonomes ». L'équipe 5 accorde, dans son programme de recherche, une importance capitale du parasitisme en écologie marine et ses effets sur les performances biologiques et la dynamique des populations de poissons. Les spécialistes en parasitologie marine s'intéresse particulièrement à l'étude des parasites qui peuvent prendre une part active dans le contrôle de la dynamique des populations hôtes de poisson, par l'examen de l'analyse de l'impact du parasitisme sur la dynamique des populations de poissons dans le souvi d'éviter l'induction de lourdes pertes économiques surtout en élevage.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
ABID KACHOUR Sihem MAA Univ. Oran
BELLAL Amel Dr. Univ. Oran1
BENGHALI Sifiane MAA Univ. Mostaganem
BENHAMOU Fatima Dr. Univ. Oran1
BRAHIM TAZI Nawel amel MCB Univ. Oran Publications
MARZOUG Dounia MAA Univ. Oran Publications
NADJADI Zoulikha Dr. Univ. Oran1
RIMA Mohamed Dr. Univ. Oran1

Equipe 6 : ECOLOGIE MARINE LITTORALE
[CHAHROUR Fayçal  e-mail: fayalchahrour@yahoo.fr ]
Description: L'équipe 6 ECOMARL focalise son programme de recherche sur les perturbations croissantes, d’origine naturelle ou liées à l’activité humaine, induisent des changements globaux de grande amplitude des écosystèmes marins côtiers, dans la composition spécifique, l’organisation et le fonctionnement des communautés qui les composent . Ces changements ont des conséquences écologiques et économiques importantes . Il est donc capital de comprendre comment la structure des écosystèmes marins et leur fonctionnement sont affectés par ces changements et anticiper les possibles conséquences. Pour mener à bien une politique de gestion durable des écosystèmes marins, il convient en particulier de comprendre les mécanismes modifiant la biodiversité pélagique et benthique induits par les changements climatiques et anthropiques. Il est également nécessaire d’évaluer comment les modifications de cette biodiversité pourraient rétroagir sur les services rendus par les écosystèmes, comme l’exploitation des ressources vivantes, le stockage de carbone, la minéralisation de la matière organique et le recyclage de nutriments. L’équipe ECOMARL s’intéresse aux organismes marins pluricellulaires ou coenocytiques (macrophytes et métazoaires planctoniques, nectoniques et benthiques), ayant des cycles de vie complexes et vivant dans des milieux fluctuants et hétérogènes. La distribution spatiale et temporelle des communautés marines est conditionnée par la variabilité des propriétés de l’environnement, par les interactions biotiques (compétition, prédation, parasitisme, pathogènes, mutualisme, etc.) et par la capacité des organismes (physiologie, comportement, stratégies démographiques) à s’adapter ou non aux fluctuations de ces facteurs. Le cadre conceptuel des activités de l’équipe ECOMARL inclut ainsi : • la compréhension des interactions entre différents facteurs, • la manière dont ils structurent la distribution spatio-temporelle des populations, • la manière dont la réponse des populations affecte les structures des communautés • et in fine les flux trophiques et le fonctionnement des écosystèmes.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
ADEL Khodja Dr. Univ. Oran1
BENAISSA Nourredine MCB Univ. Oran1
CHAHROUR Faycal MAA Univ. Oran Publications
HADDAD Fatma zohra MCB Univ. Oran Publications
LAREDJ Fatima Dr. Univ. Oran1
SEGHIER Ahlem Dr. Univ. Oran1
TEKTEK Fatima Dr. Univ. Oran1

Equipe 7 : ECO-TOXICOLOGIE MARINE
[DERMECHE Saliha  e-mail: salidermeche@yahoo.fr ]
Description: Le programme de recherche de l'équipe 7 ECOTOXMAR concerne l’évaluer des risques des produits chimiques à l’égard des ressources vivantes marines obtenues de l'environnemen tmarin , en essayant de quantifier de façon aussi précise que possible la relation entre la dose d’un produit toxique et l’effet exercé sur les êtres vivants, d'où la mise au point d’essais écotoxicologiques. Les méthodes biologiques proposées pour ces essais sont extrêmement nombreuses. Tous les groupes d’organismes marins se sont révélés être mis à contribution (alguse, phytoplancton, zooplancton, microorganismes hétérotrophes, protozoaire, cœlentérés, nématodes, annélides polychètes, mollusques, crustacés et poissons). Parmi ces tests, seul un petit nombre est reconnu par les instances nationales et internationales et est pris en compte dans les réglementations en particulier pour la mise sur le marché de substances chimiques nouvelles ou le rejet d’effluents et déchets chargés en produits chimiques. Il s’agit alors de tests standardisés qui doivent être parfaitement reproductibles quel que soit l’expérimentateur, ceci afin d’avoir une valeur légale. Pour ce faire, toutes les conditions expérimentales doivent être parfaitement définies.
Les membres Grade Structure de
Rattachement
BAHIRI Djillali Dr. Univ. Oran
BELHOUARI Bekhadda Mag. Univ. Oran Publications
BOUKHLEF Karima Dr. Univ. Oran
DERMECHE Saliha MCB Univ. Oran Publications Theses
HADDOU Aouicha MAA Univ. Oran
ROUANE HACENE Omar MAA Univ. Oran



Friday. 15/12/2017 08:12:58



l'Equipe de l'annuaire:
Réalisation & Développement
Pr. Senouber Abdelmadjid  Vice-Recteur
Pr. SAÏDI Djamel Professeur en Biologie (ex: Vice-Recteur)
BENSAFI Imane  
GOUTAÏ Nadir